Congé pour mariage ou pour union civile (cf. article 24.02)

À l'occasion de son mariage ou de son union civile, un ou une résidente a droit à 7 jours de calendrier de congé, à compter de la date de l'événement et incluant le jour de l'événement.  Une semaine de congé sans solde peut être accolée au congé pour mariage ou à l'union civile.  Le résident doit aviser l'établissement quatre semaines avant la date du congé. Il doit aussi prévenir son supérieur immédiat et produire, sur demande, la preuve ou l'attestation des faits.

N.B.  Le terme « jour de calendrier » signifie que les journées de fin de semaine doivent être incluses dans le calcul des jours de congé.